Foyer d'Hébergement "Les Charmilles" (FH)

Présentation

Le Foyer d'Hébergement des Charmilles est une structure de 17 places accueillant des personnes qui ont l'orientation de la CDAPH en foyer d'hébergement et à l'ESAT l'ARCADE de Mondoubleau, avec une reconnaissance de travailleur handicapé.

Les locaux

Sur Cormenon : le foyer 12 rue du Charme

Foyer traditionnel sur 3 niveaux qui comprend 10 chambres individuelles, une chambre de stage et les équipements suivants :

  • une salle à manger avec coin cuisine aménagé, 
  • un petit salon en mezzanine une salle de bain par étage un bureau éducatif une lingerie, 
  • un garage à vélos un jardin, 
  • une chaufferie une petite salle multi-activités à disposition des résidents.

Sur Mondoubleau : l'annexe 24 rue des Poilus

Maison individuelle avec 0 

  • au rez-de-chaussée : une salle à manger, une cuisine, un bureau éducatif
  • sur 2 étages : 5 chambres individuelles, 2 salles de bain, une douche
  • une chaufferie, une cave

Sur Mondoubleau : les studios 5 et 5 bis rue des Poilus 

Hébergements individuels avec kitchenette pouvant accueillir 2 ou 3 personnes.

Les objectifs et les projets

Le foyer propose un accompagnement éducatif adapté aux besoins du résident dans sa vie quotidienne. Un rôle de protection, d'écoute et de dialogue se veut existant avec un souci de maintenir des relations avec les familles et les tutelles. 

L'action éducative vise à travailler parallèlement au maintien des acquis, à l'encouragement vers plus d'autonomie, à la responsabilisation (le résident acteur et responsable), à la valorisation, à la socialisation (inclusion)...

Les différents sites du foyer d'hébergement permettent de proposer aux ouvriers de l'ESAT un choix entre différents types d'hébergements allant du foyer traditionnel à une formule se rapprochant du Service d'Accompagnement à la Vie Sociale renforcé permettant à la structure de mieux prendre en compte les besoins de chacun en terme de capacités et de difficultés ; permettant aux résidents d'accéder à plus d'autonomie tout en bénéficiant d'un accompagnement évolutif et adapté selon les sites. 

Un travail en collaboration avec les éducateurs du SAVS permet de préparer des personnes à intégrer ce service ou inversement d'intégrer le foyer si besoin.

Les moyens

  • Intervention de 2 éducateurs en soirée, 1 sur chaque pôle éducatif, avec possibilité d'un 3è éducateur pour des accompagnements à l'extérieur ; 
  • Le temps : savoir et pouvoir consacrer du temps au résident; 
  • Une équipe de professionnels qualifiés ; 
  • La convivialité des locaux : l'aspect des locaux amène à chacun la possibilité de personnaliser les lieux (chambres...) et d'amener ses idées aux locaux collectifs ; 
  • Le travail d'équipe : les professionnels travaillent ensemble dans une démarche commune laquelle est conforme à ce Projet d'Établissement.

Pour réussir l'évaluation de ce travail, les professionnels se dotent d'outils tels que synthèses, réunions d'équipes, analyse de la pratique professionnelle, projets personnalisés ...

Fonctionnement

Le foyer est ouvert toute l'année.

La chambre est le lieu de vie personnel de chacun et il est respecté en tant que tel.

Les résidents s'organisent pour leurs congés et partent en week-end selon leurs convenances et en accord avec leurs familles. Pour les congés d'été et d'hiver, ils peuvent choisir parmi les solutions suivantes en fonction de leurs moyens : famille, camps extérieurs, transferts…

Les repas sont pris en commun dans la salle à manger.

La salle multi-activités peut permettre à quelques personnes de manger seules ou bien de recevoir amis et famille.

Les repas sont fabriqués par la cuisine centrale. Le dimanche, le repas est préparé par les résidents complètement (menu, courses, confection).

Les résidents doivent se déplacer par leurs propres moyens (travail, courses, sorties dans le secteur) sauf contre indication médicale. L'entretien de la chambre est à la charge du résident qui doit aussi participer à l'entretien des locaux collectifs.

Chaque résident entretient son linge personnel avec les moyens mis à disposition. Le linge plat peut être lavé à l'ESAT.

Les missions

L'accompagnement qui est proposé aux résidents est adapté en fonction des besoins et des rythmes de vie de chacun. L'éducateur est présent pour apporter des repères et un sentiment de sécurité.

Les différents temps d'accompagnement sont aussi des moments d'échanges individuels qui permettent d'installer une relation de confiance entre l'éducateur et la personne accueillie et portent sur les points suivants :

  • L'entretien du linge,
  • l'entretien de la chambre et des locaux collectifs,
  • les démarches administratives,
  • aide à la gestion du budget mensuel,
  • l'encadrement des repas,
  • l'accompagnement aux courses pour ceux qui en ont besoin,
  • les activités de loisirs, les week-ends et les périodes de congés,
  • écoute et soutien psychologique.

L'intervention de l'éducateur auprès du résident porte davantage sur l'évolution de son autonomie dans les démarches à réaliser dans la vie courante (autonomie dans les déplacements vers le lieu de travail, la ville, les achats, des inscriptions loisirs extérieurs). Cela nécessite une bonne connaissance des résidents afin de mettre en place pour chacun un projet personnalisé qui prend en compte ses besoins et ses capacités pour évoluer vers plus d'indépendance et prendre lui-même les décisions qui le concerne.

Ce travail de responsabilisation, d'individualisation est souvent en opposition avec le rôle de protection et les impératifs de la collectivité. Malgré tout, l'équipe se mobilise autour de cette problématique avec pour volonté d'amener les résidents à quitter leur statut « d'enfant ou d'ado » et assumer leur statut d'adulte quelque soit leur handicap.

Admission et fin d'accompagnement

La procédure d'admission

L'entrée au Foyer est conditionnée par une embauche à l'ESAT et sur demande de la personne ou de son tuteur, elle fait suite bien souvent à une période de stage qui permet à l'équipe d'avoir un avis sur les capacités de la personne à vivre en collectivité. Elle nécessite une orientation en Foyer d'Hébergement de la C.D.A.P.H.

  1. Phase n° 1 : La personne en situation de handicap, sa famille ou son tuteur sont reçus par le chef de service du foyer. La parole est donnée, chaque fois que possible, à l'adulte handicapé pour qu'il se présente. La famille ou le tuteur présente ses attentes, ses demandes, ses questions. Le chef de service présente le foyer, ses objectifs, les moyens mis en place ainsi que l'Association gestionnaire. Il explique la procédure d'admission. 
  2. Phase n° 2 : La personne en situation de handicap ou son tuteur confirme, par écrit, la demande d'admission. 
  3. Phase n° 3 : A réception de cette confirmation, le chef de service s'assure qu'il n'y a pas, dans ce dossier, d'éléments motivant un arrêt de la procédure. Après concertation avec l'équipe éducative, un stage est proposé et signifié par écrit à l'adulte handicapé avec des dates précises ainsi que toutes les informations nécessaires sur le coût des charges financières qui lui seront, éventuellement, facturées après le stage. 
  4. Phase n° 4 : La personne en situation de handicap est accompagnée pour le début du stage. En fin de stage, un bilan est fait avec l'adulte handicapé, en présence de sa famille ou de son tuteur, ainsi que d'un membre de l'équipe éducative, du chef de service et/ou du directeur. 
  5. Phase n° 5 : La personne en situation de handicap confirme à nouveau sa demande d'admission. L'équipe du foyer émet un avis. 
  6. Phase n° 6 : Le directeur prend la décision de prononcer l'admission et la signifie par courrier à l'intéressé en positionnant le candidat sur la liste d'attente sans préciser de date d'entrée, celle-ci étant sujette aux départs des résidents et au positionnement sur ladite liste. 
  7. Phase 7 : Contractualisation d'un Projet Personnalisé entre la famille et/ou, le résident et l'établissement.

Critères d'admission

  • Etre ressortissant du département du Loir et Cher, en priorité, ou des départements limitrophes,
  • Ne pas avoir de problème de motricité très important incompatible avec notre environnement,
  • Présenter un handicap mental ou une maladie mentale stabilisée,
  • Présenter des troubles de comportements ou psychiatriques permettant une vie en collectivité et un minimum d'adhésion au projet d'établissement ou l'accord d'un partenariat avec les hôpitaux psychiatriques du secteur (Blois, Romorantin, Vendôme).

FIN de prise en charge

Réorientation de la C.D.A.P.H., perte de capacité, évolution du handicap amenant à proposer une nouvelle orientation de la personne dans une structure mieux adaptée; Non respect des règles de vie du Foyer mettant en cause la sécurité de la personne et/ou des autres résidents, A la demande de la personne en accord avec la famille et/ou le tuteur.

Dans tous les cas de figures, l'équipe éducative s'associe à la famille et au tuteur pour rechercher une solution.
Seule la MDPH est habilitée à prononcer une sortie définitive. 

Un contrat de séjour est signé dans les 15 jours qui suivent l'admission au FH par le résident, son tuteur et le directeur du Service. Un projet d'accompagnement personnalisé est élaboré dans les mois qui suivent la date d'entrée.